PAPSA ou l’IBISA de la Créativité


Le PAPSA (ou IBISA) est une méthode de créativité crée par Hubert Jaoui à l’institut GIMCA. Plus qu’une méthode c’est une démarche qui utilise l’alternance Divergence / Convergence durant tout le processus créatif. Elle tord le cou à la croyance que la créativité est réservée à la production d’idées, en montrant qu’elle est, au contraire, présente à toute les étapes d’un projet. C’est ce qui rend cette démarche véritablement puissante et collaborative.

PAPSA est un acronyme correspondant aux 5 phases suivantes :

La Perception

C’est la première étape qui, comme son nom le laisse clairement entendre, consiste à saisir toutes les données du problème et à explorer le contexte sous tous les angles. Ici, il est important de se montrer à la fois curieux (divergence) et sceptique (convergence). On ne doit pas hésiter à poser toutes les questions qui nous passent à l’esprit, le but étant ici d’avoir une vue détaillée ainsi qu’une idée plus claire et plus précise du problème. On peut ici utiliser la technique du mind mapping ou du Post-it Storming afin de bien visualiser toutes les composantes du problème.

L’Analyse

Une fois que tout nous semble clair, il convient maintenant de passer à l’analyse. Ici, on doit essayer de décomposer le problème afin de voir ses divers éléments constitutifs. Il faudra ensuite s’efforcer de les reconstituer en différents modèles explicatifs. Cela permettra de hiérarchiser les problèmes ainsi que d’identifier les zones critiques et les axes de recherche. Ici encore, le mind mapping permettra de réaliser un diagnostic clair et de reformuler le problème.  Les techniques associatives, les glissements sémantiques sont aussi puissants à ce stade.

La Production

C’est dans cette étape que l’on va tenter de générer le maximum d’idées possibles. Pour cela, on peut s’appuyer sur différentes méthodes de production d’idées comme par exemple le brainstorming, le mind mapping, la technique de la fleur de lotus… Les idées vont par la suite être traduites en solutions créatives qui sont à la fois originales, efficaces et surtout réalisables.

La Sélection

Maintenant que l’on a à disposition de nombreuses idées, il convient de les examiner et les évaluer afin de choisir lesquelles seront retenues et appliquées. Dans cette étape, il est important d’avoir un esprit ouvert et positif puisqu’il s’agira surtout de classer les idées en respectant la rigueur scientifique.

L’Action

C’est dans cette étape qu’il faudra mettre en œuvre les idées retenues lors de la précédente étape. En d’autres termes, c’est ici qu’il convient de passer à l’action. Cela dit, on doit tout d’abord commencer par l’identification des pièges et embûches qui peuvent endiguer le chemin du changement et de l’innovation. Aussi, dans la formulation des actions à entreprendre, il est important d’élaborer une démarche de succès, à la fois progressive et méthodique.

Mais pourquoi l’IBISA ?
C’est l’autre acronyme de la méthode PAPSA, plus mnémotechnique et que les membres « initiés » de l’institut GIMCA, comme Martine Walter (qui m’a formé aux techniques de créativité) utilisaient.

IBISA : Impregnation, Buts, Idées, Sélection, Action

Sources : SEEMY & Erwan Le Verger